Nous trouvons un exemple brut de ce type de malédiction au quatorzième siècle.

Une mère, sévèrement irritée par son fils, se mit à genoux et lui a dit :

Je t’offre cette malédiction, et à celui de mes seins qui t’on nourri, et cela de mon corps qui t’a fait naître ; quelque soit le droit que j’ai sur toi, et tout ce que de toi j’ai donné naissance, Tout cela je le tourne vers le Diable.

Avec cela, le fils est tombé par terre. Peu après, les signes de la possession ont pu être observé.

Les malédictions interviennent dans la vie d’un Homme ou d’une Femme pour le (la) marquer à vie. Elles s’expriment par la déchéance, l’insuccès, l’échec répété dans tous les domaines et divers maux de santé. Dans le cadre d’une maladie causée par la malédiction, la science prouve ses limites. Car les méchants mots causent des maux.

La perte de confiance en soi, est une des causes qu’une malédiction construit dans la vie d’un homme, ou d’une Femme ou d’un enfant. Elle se manifeste par une absence de paix et d’insécurité chez la victime et une perte de joie naturelle et d’assurance en soi et qui provoque le recul sans limite dans tous les projets ; mariage, création d’entreprise, envisager un enfant, passer des examens ou tenir un poste à responsabilités. Et même avec l’acharnement ou la persévérance tous les efforts se soldent par des échecs successifs. En finalité, la malédiction est de faire de sa victime un prisonnier dans sa vie. Cela se caractérise comme une toile d’araignée invisible qui vous enveloppe comme un papillon tombé dans celle-ci.

La force d’une malédiction est de détourner la personne visée du ou des buts qu’elle se serait fixé. Elle affecte son environnement, son habitation, son lieu de travail, son épouse ou sa compagne, sa vie sexuelle, ses enfants, ses parents, les amis et ceux qui pourraient lui venir en aide Elle est si puissante pour que le sujet maudit soit rejeté par son entourage et son environnement. Les puissances de malédiction peuvent aller jusqu’à l’élimination de tous les membres d’une famille ou de ses animaux ; il peut se voir dépouiller de tous ses biens, et le conduire au suicide.

La détection de L’Envoûtement n’est possible qu’au niveau des Symptômes que ceux-ci peuvent occasionner. Encore convient-il d’être d’une prudence extrême en ce qui concerne le Diagnostic. Si certains envoûtements peuvent être confondu avec une dépression nerveuse, l’inverse est vrai. Lorsque je me trouve confronté avec ce type de problème, je conseille à mon consultant de prendre contact avec un médecin dans les plus brefs délais. Si après le traitement médical, les symptômes persistent, on peut envisager une séance de dégagement qui peut durer plusieurs heures selon le cas.

Le mot envoûtement est bien composé du mot voute (donc sous la voute) enveloppé d’une masse invisible d’ordre maléfique dû à un sort, un maléfice ou sortilège, une malédiction, qui va puiser votre énergie, votre vitalité, votre magnétisme vibratoire, vos énergies vous empêcher d’agir à votre gré, vous donner toutes sortes de blocages et de malchance permanente que ce soient d’ordres professionnelles, sentimentales, dans les études (mémoire qui s’efface) l’envie de s’enfermer, de ne plus communiquer, de s’isoler, éloignement des amis, d’être mal dans sa peau et le tout qui conduit au bout de plusieurs mois voir d’années à une dépression psychologique qui vous conduit à une perte de contrôle de votre vie et de votre devenir. Et de là peut suivre donc la grosse dépression qui peut se solder par l’autodestruction, par l’alcool, les drogues, voir le suicide lorsque le sujet échappe à la vigilance de ses proches.

Le Rituel de désenvoûtement repose sur le déroulement traditionnel de tous les Rituels similaires: «appel à la Puissance Divine par le Verbe de l’Opérateur, et par les fumigations qui vont donner une force complémentaire au désenvoûtement et quant aux Entités intermédiaires, agents immédiats de toute Mantique, par la citation de textes sacrés appropriés, rappel des « pouvoirs » conférés à certains en ces domaines par la lecture des passages des Ecritures qui en font mention pour le désenvoûtement et l’exorcisme.

Lorsqu’on me demande quelle différence y a t-il entre le désenvoûtement et l’exorcisme ? La réponse est simple; c’est la même différence qu’il y a entre la peste et le choléra; La source est identique; elle vient des forces noires dû à la sorcellerie ou la magie noire. Par contre la possession diabolique est plus facile à déceler, car le comportement du sujet est totalement diffèrent de sa vraie personnalité ou celle que l’on connaît. L’envoûtement est plus délicat à déceler (voir symptômes sur le site) il est plus sournois et discret.

Ces détails que je vous donne, c’est le fruit de 20 années de recherches et d’études que j’ai voulue entreprendre pour servir Notre Seigneur et pour cela j’ai du lire plusieurs centaines de livres pour comprendre les mécanismes des démons et les prières ou rituels adéquates qui me servent à les déloger. Le rituel de désenvoûtement ou d’exorcisme que j’applique est le composé de toutes ces prières secrètes qui comportent des mots de puissances et des gestes de pouvoirs. Je mets en garde les apprentis guérisseurs ou sorciers qui s’aventurent dans cette voie.

Nous mêmes les Exorcistes y laissons des années de vie terrestres car notre santé s’affaiblit d’exorcisme en exorcisme sans compter les luttes nocturnes contre les forces que nous avons combattues pour leur avoir arraché des âmes de leurs griffes. J’ai dû souvent exorciser des apprentis désenvouteurs ou Marabouts qui se sont aventurés dans ce domaine sans avoir reçu comme nous de la part d’un Évêque l’ordination d’exorciste.

Nous trouvons beaucoup dans les librairie ou sur le net des rituels de désenvoûtement et d’exorcisme et il est fort possible qu’entre les mains des Laïques, il risque de voir l’Opérateur débordé et trompé par des FORCES qu’il n’a jamais reçues le pouvoir de maîtriser et de conduire.

Car une fois les forces déchainées contre lui, le possédé aura une force multipliée par dix et très en colère et d’une violence redoutable, sans compter les insultes, les crachats, les grognements animales; le vomissement de sang et je pèse mes mots. En quelque sorte l’opérateur risque même sa vie. (Voir les vidéos du site) Il existe aussi des envoûtements de mort à Madagascar il y a beaucoup de spécialistes (sorciers) et en quatre jours ils vous font disparaître du plan terrestre.

Il y a d’autres rites, VAUDOU, MACUMBA, mais ne vous croyez pas à l’abri, car en France et en Europe nous sommes bien garnies de gens fous qui détiennent se savoir ou ses rituels sataniques qu’ils mettent en œuvre pour nuire et détruire des vies. Il existe aussi le désenvoûtement par le plomb, par le sel ou par l’huile ! Mais ces pratiques permettrons de voir si il y a une force maléfique en vous ou autour de vous ; ce n’est qu’un test qui vous soulagera 30 secondes voir une minutes pas plus hélas ; car ci se serait si facile, je serais le premier à dire MERCI

Le Christ avait enseigné à un Apôtre que les démons, au nombre de 192 ne sont pas fait de chair et de sang. Mais sont sous formes de vibrations plus ou moins forte en fonction de leurs pouvoirs. Ils errent dans le cosmos et l’Exorciste devra donc affronter ces forces négatives du cosmos.

  1. Avez-vous parfois l’impression de vous déplacer comme dans un rêve, comme si vous étiez en état de dédoublement ?
  2. Possédez-vous des objets anciens, achetés chez un antiquaire ou dans une brocante : Statuette, poignard, masques : ou que l’on vous aura offert ?
  3. Vos plantes vertes sont-elles en bonne santé ou dépérissent-elles, malgré les soins dont vous les entourez ?
  4. Avez-vous déjà participé à des séances de spiritismes ?
  5. Avez-vous l’impression que la malchance qui vous poursuit est peu naturelle ?
  6. Fréquentez-vous souvent les salles de ventes, les brocanteurs et les vides greniers ?
  7. Vous réveillez-vous parfois la nuit avec la sensation de présence désagréable, et angoissante ?
  8. Vous réveillez-vous parfois la nuit parce que vous éprouvez des sensations de piqûres ou griffures ?
  9. Avez-vous déjà réalisé vous-même ou commandé des travaux occultes à un mage, un sorcier ou un voyant ?
  10. Portez-vous des bijoux anciens dont vous ignorez l’origine ?
  11. Dans votre maison, dans le passé ; y a-t’il eut des événements tragiques : Agression, meurtre, torture, suicide, ou des sciences occultes effectuées ?
  12. Éprouvez-vous un sentiment de peur quand vous êtes chez vous sans la présence d’un parent, ami ou partenaire ?
  13. Sentez-vous, chez vous des odeurs bizarres qui apparaissent et disparaissent brusquement sans aucune raison ?
  14. Votre maison subit-elle des baisses de températures brutales sans raison ?
  15. Avez-vous l’impression d’être sans cesse sous surveillance ?
  16. Avez-vous récemment, donné votre démission d’un groupement religieux ou sectaire ?
  17. Vous connaissez-vous des jalousies ou des rivalités tenaces ?
  18. Prenez-vous régulièrement des somnifères ou des antidépresseurs ?
  19. Vous détachez-vous de votre famille sans raison justifiable ?
  20. Une relation récente vous couvre-t-elle de menus cadeaux destinés à décorer votre intérieur : statuettes, galets…. etc. ?
  21. Vous sentez-vous mal dans les périodes de lune descendante ?
  22. Avez-vous chez-vous, des tableaux, lithos, sculptures, représentant des démons ou des scènes tourmentées ?
  23. Avez-vous la nuit des sensations d’attouchements sur le corps ?
  24. Avez-vous trouvé récemment des éléments bizarres (boules de poils, œuf ou autre) chez vous ou sur votre lieu de travail ?
  25. Éprouvez-vous de l’attirance pour une personne qui normalement vous indiffère ? 27) Avez-vous profané un lieu sacré ? Sur une tombe ou une Église ?
  26. Éprouvez-vous depuis peu un dégoût irraisonné pour votre partenaire ?
  27. Avez-vous la sensation d’être mal dans votre peau en entrant dans une Église ?
  28. Les meubles craquent-ils anormalement chez-vous ?
  29. Avez-vous dans vos relations proches, une personne qui pratique le Vaudou ou la magie noire ?
  30. Avez-vous vu déjà un objet se déplacer dans la pièce où vous étiez ?
  31. Les locataires précédents de votre maison ou appartement ont-ils eu de graves problèmes de santé ?
  32. Avez-vous souvent des contractures musculaires ou l’impression que vos organes se déplacent dans votre corps ?
  33. Entendez-vous parfois des bruits insolites (coups, portes qui claquent sans raison) dans votre logement ?
  34. Éprouvez-vous souvent des montées de colères irrépressibles ?
  35. Avez-vous des blocages sexuels ?
  36. Éprouvez-vous (hors problème médical) des crispations douloureuses au niveau du plexus solaire ou cardiaque ?
  37. Possédez-vous des poupées ou marionnettes de collection ?
  38. Avez-vous souvent des pensées négatives ?
  39. Votre maison, (ou immeuble) est-elle bâtie à proximité ou sur l’emplacement d’un ancien cimetière ?
  40. Êtes-vous souvent épuisé(e) sans raison particulière ?
  41. Avez-vous déjà eu recours à l’hypnose thérapeutique ?
  42. Pratiquez-vous la magie (même blanche) ?
  43. Avez-vous des cauchemars répétés, en relation avec la mort ou autre ?
  44. Constatez-vous des pannes de machines non expliquées, téléviseur, ordinateur, appareils ménagers ?
  45. Vos ampoules électriques grillent-elles systématiquement alors que l’installation est conforme et le secteur normal ?
  46. Des désagréments ou des drames, affectifs ou professionnels, s’enchainent-ils avec régularité ?
  47. Notez-vous l’apparition de marques sur votre corps ?
  48. Constatez-vous la désaffection de votre clientèle (pour les commerçants) ?
  49. Avez-vous des annulations de rendez-vous important sans raison valable ?

Les Symptômes d’un Envoûtement

Vous ressentez différents symptômes, sensations, douleurs…

  1. Sensation de piqûres à la nuque, au plexus solaire, dans la région du cœur, parfois Sensation de brûlures
  2. Impression de poids sur la poitrine ou sur les épaules (Étouffement)
  3. Palpitations cardiaques, surtout en période de pleine lune.
  4. Douleurs lancinantes dans la tête certaines périodes et le soir de préférence.
  5. Angoisse sans raison
  6. Sensation d’épuisement sans cause, perte d’énergie, fatigue en se levant
  7. Amaigrissement sans raison.
  8. Cauchemars éprouvants et répétés avec un paroxysme aux lunaisons.
  9. Réveil en pleine nuit avec sensation de présence dans la chambre.
  10. Peur irraisonnée quand on est seul
  11. Pulsions répétées de suicide.
  12. Impuissance sexuelle persistante après consultation médicale.
  13. Inappétence pour la sexualité
  14. Sensation d’attachement sur le corps (pendant le sommeil)
  15. Objet se déplaçant dans la chambre ou dans le lieu où l’on habite.
  16. Sensation d’être mal dans sa peau lorsque l’on pénètre dans une Église ou de dire des grossièretés à l’encontre des images Saintes ou des
  17. Icônes à caractère Religieux
  18. Devenir agressif et grossier envers ses proches et ses amis sans motifs valables.
  19. Malchance dans tous les domaines, malgré l’acharnement, la volonté et la persévérance, tous ces efforts se solde par des échecs consécutifs ; surtout dans le domaine professionnel
  20. Brusque dégoût du partenaire (quelques fois réciproque) dans les rapports sexuels provoquant un éloignement affectif.
  21. Malaises vagues ou contractures musculaires, impression que les organes se déplacent dans le corps.
  22. Impression d’être observé, épié sans cesse.
  23. Série de désagrément, problèmes, deuil, catastrophes affectives ou professionnelles régulièrement et surtout aux lunaisons.
  24. Échecs permanent.
  25. Éloignement des relations, des amis ou désaffection d’une clientèle. Perte d’argent répétées etc.
  26. Prostration volontaire, abandon soudain des habitudes (loisirs et autres) désir de s’enfermer, de s’isoler entièrement et de ne voir personne
  27. Série noire d’accidents ou de maladies dont les médecins ne comprennent pas l’origine, la raison ou le mode curatif. Et parfois un dédoublement de personnalité.
  28. Les personnes entendent des voix très désagréables qui les persécutent.

Pathologies

Opposition, influences, certitude, diagnostic et dicernement

Il y a faute mortelle à s'opposer aux Exorcismes

Il y a faute mortelle à s’opposer aux Exorcismes
Sans doute, il ne faut pas voir le démon partout ni pratiquer les exorcismes ou les prières de libération à la légère ! … Néanmoins, la théologie, qui a un rôle éminent à jouer dans l’Église, considère comme une faute, pour ceux qui ont charge d’âmes, de ne pas secourir une personne soumise à l’action du démon. A ce sujet, Mgr Auguste Saudreau, qui est un auteur de grande valeur en spiritualité, a écrit : « Les théologiens, qui ont traité ces questions ‘ex professo’, déclarent qu’IL Y A FAUTE MORTELLE pour celui qui a charge d’âmes à ne pas exorciser ceux qui sont possédés. Il est évident qu’IL Y AURAIT FAUTE MORTELLE À S’OPPOSER AUX EXORCISMES ET À EMPÊCHER QU’ON PORTE SECOURS à de pauvres ÊTRES qui ont à subir une épreuve spirituelle et corporelle aussi terrible ». (L’état mystique et les faits extraordinaires de la vie spirituelle, ch. 22, Éditions Brunet Arras) Les autorités religieuses ont le devoir grave de tenir compte de cette affirmation théologique, qui n’est pas une simple opinion plus ou moins probable (!), mis qui exprime l’ENSEIGNEMENT COMMUN des théologiens qui ont étudié cette question !…

Les Influences Diaboliques

Dans l’action du démon, il faut distinguer une façon ORDINAIRE et une autre EXTRAORDINAIRE. La première façon consiste pour le démon à pousser les hommes au péché par les tentations ; quant à la seconde façon, elle peut se traduire par les formes suivantes :

L’OBSESSION, qui est une suite de tentations plus violentes et plus prolongées que les tentations ordinaires. La POSSESSION, où le démon agit réellement dans le corps du patient, au lieu de faire sentir son action seulement du dehors comme dans l’obsession. La VEXATION, par laquelle le démon peut causer des troubles dans la santé, les biens matériels, les affections humaines, le travail, etc. Les INFESTATIONS, qui peuvent atteindre différents objets, des maisons, des animaux. Les SOUFFRANCES externes, coups et sévices, que l’on retrouve dans la vie des saints ou personnes ferventes. L’état de DÉPENDANCE du démon, dont la cause est un pacte avec lui.

Avant que la possession ne soit discernée, le démon provoque souvent des troubles physiques et psychiques, pour lesquels les traitements et les médicaments s’avèrent le plus souvent inefficaces. Parmi les maux physiques, on constate que ce sont surtout la tête et l’estomac qui en sont le plus affectés. Parmi les influences diaboliques SECONDAIRES, on peut mentionner plusieurs anomalies psychiques, comme l’imperméabilité à l’égard des valeurs divines, l’aversion du sacré, le doute religieux, l’incapacité d’éprouver une vraie contrition du péché, l’impossibilité de se concentrer pour la prière et pour la lecture de l’Écriture Sainte, l’angoisse, l’irritabilité, l’agressivité, le blasphème, l’alcoolisme, l’immoralité, la kleptomanie, le tabagisme, la toxicomanie, etc. Devant cette diversité des influences diaboliques, que peut bien faire le psychologue ?… Dans notre monde permissif, plusieurs deviennent sous l’influence du démon, sans trop s’en apercevoir, en faisant des expériences du côté de la magie, de la sorcellerie, de l’occultisme, du spiritisme, des religions orientales, en ignorant les dangers qu’ils encourent. Par ailleurs, certains peuvent nuire à autrui par l’intervention du démon au moyen de la magie noire, des malédictions, du mauvais œil et des sorts.

La certitude de la Possession

Le communiqué de l’Agence France-Presse, dont il a été fait mention précédemment, indique que, selon le nouveau Rituel « l’exorciste ne doit jamais procéder à un exorcisme sans avoir la ‘certitude morale’ de se trouver réellement face au démon » !… Voilà une exigence qui est théologiquement plus que discutable !… Il faut rappeler d’abord que les signes caractéristiques d’une possession diabolique ne se manifestent pas constamment ; au contraire, ils apparaissent presque toujours pendant ou vers la fin d’un exorcisme. Sauf dans les cas les plus graves, le sujet possédé peut continuer à vaquer à son travail, à poursuivre des études, d’une manière apparemment normale, étant en réalité le seul à connaître les efforts que cela lui demande. Lorsqu’il ne se trouve pas en présence d’une influence religieuse, le possédé n’attire habituellement pas l’attention ; au contraire, il peut être aimable et discret !… Le discernement est souvent difficile et conjectural et c’est l’exorcisme lui-même qui permet de diagnostiquer la possession. Les trois principaux symptômes de la possession, c’està-dire une force surhumaine, le parler en langues inconnues et la connaissance de choses cachées, ne se manifestent jamais avant l’exorcisme et toujours pendant celui-ci. C’est au cours de l’exorcisme que l’exorciste discerne graduellement la gravité du mal, qu’il constate s’il s’agit d’une possession, d’une obsession, d’une vexation, et si le mal est profondément enraciné. Il convient de remarquer que le nouveau Code de droit canonique n’exige plus la certitude de la présence du démon pour prononcer un exorcisme (can. 1172), comme le faisait l’ancien Code (can. 1151). D’ailleurs, pourquoi prendre tant de « précautions » pour éviter de nuire au démon, alors qu’il est la cause, plus ou moins lointaine, de tout le mal qu’il y a chez les hommes et sur la terre ?… De plus, selon le témoignage de nombreux exorcistes, jamais un exorcisme, qui n’était pas nécessaire, n’a causé le moindre dommage ; par contre, ils ont parfois eu à regretter de l’avoir omis !… A ce sujet, on peut admirer la « sagesse » du père Francescau Palau, béatifié par le pape Jean-Paul II, le 25 avril 1988 !… Il accueillait les malades mentaux et il les exorcisait TOUS : alors, ceux qui étaient malades restaient malades, tandis que les possédés étaient libérés !…

Poser un Diagnostic est terriblement difficile pour le pretre exorciste; cette difficulté tenant à la finesse d’appréciation du prêtre exorciste est d’autant plus renforcée que le dernier n’est pas psychologue, psychiatre ou psychanalyste. Le dilemme face auquel il se trouve concerne la décision de concevoir le cas comme possession ou pathologie, possession ou hystérie (appelé aujourd’hui syndrome de transmutation). En effet dans les deux possibilités les effets sont fort similaires, tout aussi spectaculaires. D’ailleurs, c’est précisément cette fréquence des effets spectaculaires chez une population nombreuse dans un temps restreint qui va inévitablement mettre la puce à l’oreille du prêtre exorciste. En réalité on distingue différentes pathologie pouvant rappeler extraordinairement les cas de possession: La schizophrénie, l’Hystérie, les conditions bipolaires, les syndromes du TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif), l’épilepsie et la distanciation avec, entre autre, la sensation d’être hors de son corps. Nous savons que les cas de possession nécessitant un grand exorcisme sont très rares. Si le diagnostic de pathologie est posé, le prêtre exorciste devra être particulièrement dans la transmission de ses conclusions. Une réponse abrupte n’aura aucun effet positif et renforcera le sujet dans sa certitude d’être sous l’emprise d’une force maléfique. Le Prêtre Exorciste devra donc effectuer les rites appropriés et conseille à la personne de prier un Rosaire complet une fois par jour et d’aller à la Sainte Messe pour Communier.

Force est de constater que les prêtres catholiques qui d’emblée renvoient les personnes en souffrance vers les psys, commettent une faute grave dans le relationnel et l’efficacité de l’écoute. Le manque de formation est alors criant et c’est chose désespérante. Le Pretre exorciste, en aucun cas, ne dois se positionner en supérieur mais au contraire doit éprouver une grande sympathie, une plus grande empathie encore, dans tous les cas de la compassion pour ces personnes en quête de vie mais confrontées à la noirceur et au désespoir. Une simple bénédiction ne suffira pas. La parole, la douce parole est impérative. Cela n’empêchera nullement d’orienter vers un spécialiste. Mais, revenant à ce cas qui le fait intérieurement sourire ou l’énerve, son premier mouvement devrait être de se poster en alerte, car le mal est là qui rode et qui pourrait bien occasionner des dégâts irréversibles tels l’accès de violence, la dépression ou le suicide.

L'Art du Discernement

Discerner signifie : faire la distinction entre plusieurs choses par l’esprit, se rendre compte qu’il s’agit pour le prêtre exorciste de faire la distinction entre plusieurs points sensibles :

  1. Possession, Oui ou Non
  2. Infestation !
  3. Envoûtement !
  4. Auto-envoutement !
  5. Si possession : cas pathologique net !
  6. Possession Diabolique !
  7. Pathologie induite par le démon !

Bref, on devine combien les problèmes à surmonter sont considérables. Et c’est dans cet imbroglio qu’il va naviguer à vue (ce qui correspond très exactement à la première définition de discerner). Le prêtre exorciste sera aidé par des signes ; en premier lieu quand il aspergera la personne d’eau bénite. Celle-ci réagira, de même à la vue du crucifix, de certaines paroles pieuses. Les voix étranges, les comportements discordants, les vomissements d’objets (dont la plupart se dissolvent d’eux-mêmes) forment autant de signes d’une possession vraie.