Les malédictions

Nous trouvons un exemple brut de ce type de malédiction au quatorzième siècle.

Une mère, sévèrement irritée par son fils, se mit à genoux et lui a dit :

Je t’offre cette malédiction, et à celui de mes seins qui t’on nourri, et cela de mon corps qui t’a fait naître ; quelque soit le droit que j’ai sur toi, et tout ce que de toi j’ai donné naissance, Tout cela je le tourne vers le Diable.

Avec cela, le fils est tombé par terre. Peu après, les signes de la possession ont pu être observé.

Les malédictions interviennent dans la vie d’un Homme ou d’une Femme pour le (la) marquer à vie. Elles s’expriment par la déchéance, l’insuccès, l’échec répété dans tous les domaines et divers maux de santé. Dans le cadre d’une maladie causée par la malédiction, la science prouve ses limites. Car les méchants mots causent des maux.

La perte de confiance en soi, est une des causes qu’une malédiction construit dans la vie d’un homme, ou d’une Femme ou d’un enfant. Elle se manifeste par une absence de paix et d’insécurité chez la victime et une perte de joie naturelle et d’assurance en soi et qui provoque le recul sans limite dans tous les projets ; mariage, création d’entreprise, envisager un enfant, passer des examens ou tenir un poste à responsabilités. Et même avec l’acharnement ou la persévérance tous les efforts se soldent par des échecs successifs. En finalité, la malédiction est de faire de sa victime un prisonnier dans sa vie. Cela se caractérise comme une toile d’araignée invisible qui vous enveloppe comme un papillon tombé dans celle-ci.

La force d’une malédiction est de détourner la personne visée du ou des buts qu’elle se serait fixé. Elle affecte son environnement, son habitation, son lieu de travail, son épouse ou sa compagne, sa vie sexuelle, ses enfants, ses parents, les amis et ceux qui pourraient lui venir en aide Elle est si puissante pour que le sujet maudit soit rejeté par son entourage et son environnement. Les puissances de malédiction peuvent aller jusqu’à l’élimination de tous les membres d’une famille ou de ses animaux ; il peut se voir dépouiller de tous ses biens, et le conduire au suicide.

Pacte avec le diable

Une autre cause de possession peut-être un pacte entre quelqu’un et le Diable

Une autre cause de possession peut-être un pacte entre quelqu’un et le Diable. Cela peut-être un appel pour une faveur diabolique, fait avec la promesse d’un cadeau en retour ou l’étape de se vendre, corps et âme, au diable, parfois par un document écrit et signé avec le sang. C’est probablement la pire insulte faite à Dieu. Tout cela pour obtenir du Diable, ce que Dieu lui aurait refusé jusque là. En ce cas, la personne se renie formellement à Dieu, préférant appartenir au Diable et peut éprouver la forme la plus grave de possession.

Un autre danger pour les personnes qui utilise la table avec l’alphabet et un verre croyant communiquer avec un défunt et se brûlent les doigts avec les démons.

Mais personne ne peut connaître à l’avance précisément quand le but sera atteint. Qui pourrait indiquer à quel moment une personne se sera rachetée de ses péchés, comme Dieu l’a projeté ? Que se soit pour une possession ou un envoûtement, il faut parfois plusieurs séances pour libérer une personne. Car il peut y avoir plusieurs démons ou un seul qui est très résistant.

Possession de l’innocent

Il peut également se produire que des personnes innocentes soient possédées

Il peut également se produire que des personnes innocentes soient possédées. Nous devons nous rendre compte que le diable ne peut pas, durant la procédure de possession, pénétrer l’âme humaine mais est limité à commander le corps. Toutes les fois que Dieu permet une telle condition, ses motifs sont finalement constructifs ; ils peuvent être indiqués dans un bref délai, mais parfois de telles raisons demeurent du moins temporairement caché. Une telle possession n’est habituellement ni particulièrement grave ni difficile et, une fois qu le plan de Dieu a été accompli, il se lève relativement facilement. Aussi longtemps que la possession demeure non reconnue, ceux qui en souffrent sont dans une grave difficulté. Ils sont jugés responsables de toutes leurs actions, alors qu’ils sont eux-mêmes face à un puzzle qu’ils ne peuvent résoudre. Le possédé ne sait pas ce qu’il lui arrive, il est peu susceptible de chercher l’aide de son plein gré (hormis le fait que le diable essayera très probablement de l’en empêcher) parce qu’il ne saurait pas décrire son état ou expliquer les singularités de son labyrinthe personnel. La plus mauvaise chose que le diable puisse accomplir est la rupture de contact entre les personnes possédées et leur entourage. Il est capable de tourner à l’envers. N’importe comment le geste d’un étranger peut être interprété, le possédé est susceptible de le considérer comme un acte antagoniste. Le diable peut réussir à obscurcir une âme humaine au point où elle est totalement hors de portée de n’importe quelle réassurance ou bonté. Un homme ou une femme possédé ont une expérience plus directe avec le diable qu’une personne normale face à la tentation. Quoique les possédés ne puissent pas voir le diable, ils se rendent compte qu’il est présent et ils entendent ce qu’il dit.

Si une femme possédée est commandée par un diable avec un nom masculin, sa voix prend une tonalité masculine, une qualité qui diffère de sa voix normale, bien que cela ne devienne pas une voix totalement masculine.

Haine & vengeance

Les diverses fantaisies du diable dans le champ de la parapsychologie sont souvent seulement conçues pour montrer aux spectateurs humains comme ils sont impuissants face à la force diabolique.

Les diverses fantaisies du diable dans le champ de la parapsychologie sont souvent seulement conçues pour montrer aux spectateurs humains comme ils sont impuissants face à la force diabolique. Assez souvent, l’utilisation de l’eau bénite ou de l’exorcisme n’a pas la puissance immédiate de déloger le diable pendant l’étape de sa propre fabrication. Le diable sait que Dieu lui a donné une certaine marge de sécurité dans l’expérimentation de la possession, lui permettant de manœuvrer ses macabres desseins. Le diable dévisage tout le monde avec arrogance. Sa façon est dominatrice, provocatrice, antagonique, rempli de haine. Il répond à l’exorcisme et à tous les sujets consacrés avec fureur. Avec des crises d’hystéries, d’épilepsies, hurlements humanimaux, insultes blasphèmes.

Particulièrement dangereux sont l’ingéniosité et les moyens de déception avec lequel les esprits du diable emploient afin de tromper l’exorciste. C’est particulièrement crucial au début du processus, quand il peut encore y avoir un doute de savoir si la possession ou l’envoûtement sont réelle. A un certain moment, les diables rendent difficile leur identification par l’exorciste, ils cherchent à l’épuiser et à le faire arrêter, sur la prétention que la personne en souffrance n’est pas vraiment possédée. Les diables essayent chaque tour pour duper l’exorciste ou l’insulter et le tenter souvent. Les diables ne cessent jamais leurs efforts de tromper, même lorsqu’ils ont été identifiés ; parfois bien qu’ils aient été identifiés, ils cachent et partent du corps de la personne malade presque exempt des perturbations, de sorte que le patient croie qu’il est totalement libéré. Mais l’exorciste ne doit pas tomber dedans jusqu’à ce qu’il puisse voir le signe de l’absence véritable de la possession.

Parfois, les mauvais esprits placent bon nombre d’obstacles sur la route, de ce fait le patient ne subira pas l’exorcisme. Ils peuvent essayer de le persuader que sa maladie est d’origine normale. Ils peuvent le laisser tomber en sommeil, au milieu de l’exorcisme, et ils peuvent lui donner une vision frauduleuse qui suggère au patient qu’il est réellement libre. Parfois, le diable laisse le patient en paix et lui permet même de recevoir la sainte eucharistie, de sorte qu’il pense qu’il est parti. Quoi qu’il arrive, la ruse et la supercherie du diable ne peuvent pas être mesurés, et il fera tout pour tromper une personne.

Ils truqueront une maladie ou montreront des symptômes à caractère médicaux. Ils peuvent placer des symptômes hystériques dans le premier plan. C’est relativement facile. Quand une personne possédée « est mise en sommeil » ceci peut vouloir dire que le diable a fini sa crise. Le diable peut induire un tel sommeil, interrompre la crise, et retarder les réponses aux questions des exorcistes à maintes reprises.

Désespoir Diabolique

L’humeur du diable peut se renverser rapidement.

Mais l’humeur du diable peut se renverser rapidement. Soudainement, nous faisons face à une entité totalement différente : hurlant, désespéré, grinçant ses dents dans une fureur impuissante, en souvenir d’un homme totalement brisé. Dans un tel état, le diable peut se transformer en mendiant, parlant en faveur de l’exorciste, abandonnant sa pose de fierté.

Ceci montre combien le diable souffre, combien il se sent être tourmenté. Le visage fier de sa personnalité s’émiette, montrant la réalité du désespoir illimité, souvent l’indication d’une telle terreur qu’il est possible même de plaindre le diable lui-même. Il peut se tordre avec douleur, alors que tour à tour il hurle et pleurniche en continu. Il peut amener à faire une prière pour lui-même, « toi, de là-haut, arrête ; je ne peux pas le supporter plus longtemps ! Mais attention il peut se transformer en clown, plein d’esprit, plein d’humour, et même en divertissant, il peut être à ce moment-là le plus dangereux.

Il peut causer le rire et ainsi interrompre les démarches rituelles et détruit l’atmosphère solennelle de l’exorcisme. C’est pourquoi l’exorciste doit ordonner au diable de se taire ou doit ignorer de telles tentatives de légèreté. Parfois, il ne se passe rien, l’entité est partie sans laisser de traces ; nous laissant croire qu’il n’y avait rien, et pourtant la vie du patient repart dans le bon sens ; d’une vie plus agréable. Car tous ces esprits mauvais qui pèsent sur la liberté humaine à l’échelle individuelle et (où) Collective, se plaisent à enchaîner l’homme et à le maintenir dans une servitude contraire aux vœux du Créateur.

Ceci est la force et à la fois la faiblesse des forces des ténèbres, car elles pourrissent tellement la vie des personnes atteintes, (car c’est leur seul but) que la plupart du temps les symptômes se manifestent, ce qui nous permet de comprendre ce qui se passe et de faire une étude sur chaque cas.